15 Octobre 1988, l'OM bat Caen 4 buts à 2

L'OM bat Caen 4 à 2 (2 - 2) au Vélodrome devant 25012 Spectateurs
Arbitre
Mr Wurtz
Buts: CANTONA (8'), ALLOFS (17'), VERCRUYSSE (76') PAPIN (90') DIVERT (5'), POINT (31')
OM HUARD, THYS, FORSTER, LE ROUX, DI MECO, GERMAIN, SAUZEE, VERCRUYSSE, CANTONA, PAPIN, ALLOFS (DIALLO 69')
CAEN BENSOUSSAN, AVRILLON, LEOPOLDES, DOMERGUE, FALL, DUMAS, PHILIP, PASTINELLI, DIVERT, POINT, RIX (LEBOURGEOIS 79')
Le 12 octobre Bruno Germain devient olympien, d'abord prêté il signera son contrat quelques mois plus tard, à la satisfaction de tous.
Pour affronter Caen, c'est donc un O. M. tout neuf qu'aligne Gérard Gili aec un Sauzée régénéré par les buts qui ont permis à la France d'être sacrée championne d'Europe espoirs face à la Grèce.

Et surtout avec Klauss Allofs dont c'est le grand retour depuis ses deux opérations au genou, ses semaines de doute, de souffrance.
L'Allemand marquera d'ailleurs un but du pied droit pour saluer ses retrouvailles avec la compétition.
Pourtant, si l'O.M. s'impose largement, son quatuor d'attaque ayant bien fonctionné autour de Cantona, Caen l'a fait souffir, et notamment son jeune avant-centre, frère spirituel de Papin, Fabrice Divert dont on n'a pas fini d'entendre parler.
Au classement l'O.M. rejoint Auxerre avec 30 points mais le P-SG conserve trois unités d'avance.
A l'autre bout du tableau Lens est déjà pratiquement condamné avec 7points cependant que St Etienne (11) et Strasbourg (12) luttent pour leur survie.