Mercredi 21 septembre 1988, Division 1, 13e journée à Nantes, au Stade de la Beaujoire :
F.C.NANTES - OLYMPIQUE DE MARSEILLE 1 - 1 (1-0)
25 000 spectateurs
Buts : Jean-Jacques Eydelie, 23' ; J.-P.Papin, 61'.
L'équipe de l'OM : G.Huard - Ph.Thys, K.-H.Förster, Y.Le Roux, E.Di Méco - B.Cauet, P.Eyraud (puis A.Diallo, 17e), Ph.Vercruysse, E.Mura - J.-P.Papin, E.Cantona.
A la Beaujoire, la bordée de sifflets qui accueille Eric Cantoal dépasse les bornes. Il est vrai que Nantes est le fief d'Enri Michel et que quelques mois plus tôt un tacle du Marseillais, alors à AUxerre sur Der Zakarian, marseillais lui aussi, mais jouant à Nantes a aiguilloné le public.
Un public enchanté par la première période qui voit les canaris dominer et prendre l'avantage, bien aidés par une bévue de Gaëtan Huard, particulièrement mauvais.
Mais, fidèles à leur habitude estivale les olympiens reviennent transformés après la pause et sous la conduite d'un époustouflant Vercruysse, égalisent par Papin.
Une tête de Youm repoussée sur la ligne par Di Meco, un but de Papin refusé pour hors-jeu contribuent à rendre vivante une rencontre tout à fait plaisante avant le break provoqué par France-Norvège.
Peu importe qu'Auxerre et Paris aient repris un peu d'aisance (27 points contre 24 à l'O.M.) les olympiens viennent d'aligner leur onzième rencontre sans défaite et comptent un joueur de plus dans leur effectif, Pascal Gastien, qui après de longs mois de souffrance et de patience effectue sa rentrée en troisième deivision.