OM Olympique de Marseille

OM PSG 0 - 0 5 tirs au but à 4

ACCUEIL Saison 2010/2011
A Tunis, OM - PSG : 0 - 0 (5-4 t.a.b.)
Spectateurs: 55.000
Arbitre: Mr Aouaz Trabelsi (TUN) 
OM  - Mandanda - Azpilicueta, S.Diawara (Ndiaye 45+1), Hilton, Taiwo (cap.) - Lucho, Cissé, Kaboré - Valbuena (Ben Arfa 61), Samassa, A. Ayew (Gnabouyou 86)
Paris SG - Coupet - Jallet, Z. Camara, Sakho, Armand - Sessegnon (Giuly 65), Bodmer (Clément 77), Makelele (cap.), Nenê - Luyindula, Erding (Kezman 82) 

Tirs au but réussis : Taiwo, Ben Arfa, Kaboré, Gnabouyou, Cissé pour Marseille - Jallet, Nenê, Kezman, Makelele pour le PSG
Tirs au but ratés: Lucho pour Marseille - Luyindula, Giuly pour le PSG
2010 est bien l'année de Marseille. Après la Coupe de la Ligue et le titre de champion de France, l'OM s'est offert un troisième sacre en remportant son premier Trophée des Champions face au Paris Saint-Germain.
Au terme d'une rencontre sans grand spectacle, les Olympiens se sont imposés lors de la séance de tirs au but grâce à Cissé, qui a remporté son duel face à Grégory Coupet après l'échec de Giuly face à Mandanda. Devant un public acquis à leur cause à Radès, les hommes de Deschamps ont poursuivi leur moisson de trophées cette année.
C'est à peu près tout ce qu'on retiendra de la rencontre. Privés de Niang, Brandao et Ayew, tous trois suspendus, ainsi que de Heinze et Mbia, en phase de reprises, les Marseillais ont confirmé les difficultés entrevues lors de leurs matches de préparation. 
Le ballon circule bien dans l'entrejeu grâce notamment à l'influence de Lucho, mais ça manquait trop de vitesse et de profondeur pour vraiment inquiéter la défense parisienne.

Et notamment par un Luyindula en maque d'inspiration, à l'image d'une frappe hors cadre alors qu'il était seul face à Mandanda sur un bon service de Makelele (37e), ou sur un tir au-dessus en fin de match, au terme d'un bon enchainement (87e).

Malgré un Nenê entreprenant, et qui aurait certainement donné l'avantage au PSG sans un exploit de Mandanda (43e), le club de la capitale a lui aussi montré qu'il lui restait du travail avant le début de la saison. Et qu'il aurait besoin de Hoarau, suspendu pour ce match.
Paris aurait même pu s'incliner avant la séance des tirs au but si un tir de Taiwo dévié par N'Diaye n'avait pas trouvé le poteau de Coupet. La loterie des tirs au but a finalement souri à Marseille.
Seule ombre au tableau, mais pas des moindres, la blessure de Diwara, touché à une cuisse en fin de première période. Le défenseur de l'OM passera une IRM jeudi, mais il devrait être indisponible au moins trois semaines.