OM Olympique de Marseille

OM - Bordeaux 1 - 0 ça sonnait le creux

OM - Bordeaux 1 - 0

Vélodrome vide
Arbitre Mr Brisard

But Kamara 42eme

OM Mandanda - Sarr, Sakai, Caleta-Car, Kamara, Amavi - Lopez, Sanson puis Sertic 89e, Ocampos - Germain, Njie puis Radonjic 69e

Bordeaux Costil - Poundjé, Pablo, Kounde, Palencia - Plasil puis Basic 70e, Otavio puis De Préville 86e, Sankhare, Kalu - Briand, Cornelius puis Kamano 46e
Apès Caen, cette deuxième victoire fait du bien et l'OM remonte à la 7e place loin du podium à neuf longueurs, après avoir mis à jour son calendrier avec ce match en retard de la 18e journée de Ligue 1.

Dans un huis clos désespérant, un Vélodrome qui sonnait le creux.

Avec Caleta-Car et Kamara en défense centrale, un coup de jeunes.

Après une frappe de Caleta-Car sur un coup franc joué à deux, repoussée en corner par la défense bordelaise, Boubacar Kamara est venu mettre sa tête sur une déviation de Germain pour tromper Costil juste avant la mi-temps.

Bonne rentrée aussi de Sakai après un mois à la coupe d’Asie .
"De Préville aurait pu gacher la fête mais Mandanda sauva la mise dans les arrêts de jeu.

Mais ça aurait été injuste.

L'OM encore martyVARisé sur un but de Sarr refusé pour hors-jeu.

Bordeaux a évolué à 10 après le carton rouge de Kalu à la 25eme minute"
Rudi Garcia:


«On ne s'est pas fait beaucoup peur. On aurait dû marquer un deuxième but, mais leur gardien a fait les arrêts qu'il fallait en première période pour empêcher ça. Par contre, en seconde période, on a été moins dangereux. Mais c'est une victoire logique, réussie sans six titulaires, et c'est une performance pour les joueurs sur le terrain.
Je vous avais dit que j'avais confiance en ces joueurs-là.

On était les seuls à jouer et du coup ces trois points-là sont les bienvenus.
Mais il faut que ce soit le début d'une série.
Trois points, c'est bien, mais ça ne suffit pas, il faut aller chercher une victoire à Dijon.

Il faut une dynamique positive. On n'a pas pris de but, c'est bien, et Steve a fait l'arrêt qu'il fallait à la fin sur De Préville.»
«La réponse aura lieu vendredi, mais les gars doivent être contents de ce qu'ils ont obtenu ce soir.
C'est la récompense de leur travail.
Le plus frustrant, ces dernières semaines, c'était qu'ils travaillaient bien, qu'il y avait du bon contenu, mais pas les trois points.
Les gars sont exemplaires au niveau du boulot, on ne ménage pas notre peine. Je n'oublie pas qu'on était en supériorité numérique, mais un huis clos en supériorité numérique, on avait déjà vécu ça contre l'Eintracht Francfort et on avait perdu.

Le huis clos, on le vit mal. C'est horrible, ces huis clos, j'ai déjà dit ça lors du premier match disputé dans ces conditions contre Francfort...
C'est horrible, ce n'est pas du football de ne pas avoir de supporters dans les stades.

Ma suspension, ça aussi c'est compliqué, mais le plus important c'était l'absence des supporters.
»
Sakai de retour