OM Olympique de Marseille

OM - Saint-Etienne 3 - 0, on a allumé le Feu!

OM Saint-Etienne 3 - 0 (1 - 0)
Arbitre Nicolas Rainville, 41 963 Spectateurs
Buts Germain 11e, 71e, Ocampos 79e
OM : Mandanda – Sarr, Abdennour puis Rolando 63e, Rami, Amavi – Luiz Gustavo puis Anguissa 85e, Sanson puis Ocampos 68e, Lopez – Thauvin, Germain, Payet.(cap.)
Saint-Etienne : Ruffier (cap.) - Janko, Théophile-Catherine, F.Pogba puis Lacroix 45e, Pierre-Gabriel - Selnaes, Pajot, Dabo puis Dias Gonçalves 80e- Bamba puis M'Bengue 73e, Diony, Monnet-Paquet.
Match à sens unique avec un doublé de Valère Germain, enfin efficace, L'OM a largement dominé Saint-Etienne (3-0) avec un 12e match consécutif sans défaite, au même rythme que Monaco et Lyon, à neuf points du PSG
les Verts s'enfonce et n’ont toujours pas gagné depuis le 14 octobre et se retrouvent à deux points de la zone rouge.
Succès tranquille des Marseillais face à une opposition bien faible.
Les Marseillais ne vont pas tarder à trouver la faille à la 11eme minute.
Sur un corner de Dimitri Payet, Thauvin dévie et Germain, catapulte de la tête la balle au fond du but de Ruffier
Son premier but en Ligue 1 avec l’OM.

Trois minutes plus tard, sur un centre de Thauvin, Ruffier stoppait une tête de Payet puis était bien placé sur une tête décroisée de Germain (27e).

Les Stéphanois pourtant inexistant étaient proches d’égaliser à la suite d’un bon débordement de Monnet-Paquet, mais Diony loupait la mentablement le ballon

A la pause, l’OM avec un remarquable Sarr arrière droit ne mène que 1-0.
Un score très flatteur pour les verts

Après le repos, Pierre-Gabriel prend un rouge logique après avoir retenu Sanson qui partait au but.
Et après deux frappes sur les poteaux, Germain de la tête puis Thauvin, c'est Germain qui double le score sur un centre de Thauvin après un super travail de Luiz Gustavo
Et Ocampos nettoie la lucarne de Ruffier, un but superbe

Un succès qui donne 35 points à l’OM comme Monaco et Lyon.
Y a plus qu'à allumer le feu, en l'honneur de Johnny
Rudi Garcia : «On a fait un très bon match, on a peut-être manqué un peu de réalisme en première période et de réussite en deuxième, avec ces deux poteaux (Germain et Thauvin, ndlr). Mais on a marqué trois buts, dont deux par notre attaquant de pointe, ce qui fait que le débat va s'éteindre à son sujet. C'est bien de se procurer des occasions et de maitriser le match de bout en bout. On a recollé à Monaco et Lyon mais je disais aux joueurs avant le match : "Occupons-nous que de nous".

Le groupe répond à mon attente, il prend du plaisir à jouer, on voudrait être toujours comme ça mais ce n'est pas facile, on voit que les autres ne survolent pas les rencontres chaque fois non plus. Dimitri Payet monte en puissance, j'avais déjà aimé son match à Metz, se reposer jeudi lui a fait du bien. Qu'est-ce que j'ai dit à Valère ? Après le match rien, avant je lui ai dit quand il marquerait le premier de se concentrer pour marquer le deuxième, il a écouté, c'est un bon petit !»