OM Olympique de Marseille

OM Monaco 1 - 2

ACCUEIL Saison 2013/2014
OM Monaco 1 - 2 (1 - 0)
Vélodrome - 45000 spectateurs environ
Arbitre : Buquet
Buts Mendes (44eme), Falcao (47eme), Riviere (78eme)

OM - Mandanda (cap) - Fanni, Diawara puis Mendes 5e, Nkoulou, Mendy - Romao, Imbula puis Khalifa 85e- Payet , Valbuena puisJ.Ayew 86e, A. Ayew - Gignac.

Monaco - Subasic - Fabinho, Abidal, Carvalho, Kurzawa - Ferreira-Carrasco, Moutinho puis Raggi 89e, Obbadi, Ocampos, Toulalan puis Pi 9e- Falcao puis Rivière 73e.
Menés 1-0 à la pause, les hommes de Claudio Ranieri ont renversé la vapeur à Marseille dimanche au Vélodrome en clôture de la quatrième journée de Ligue 1 (1-2) pour envoyer un message fort à tous leurs adversaires.

Auteurs de tous les buts de l’ASM depuis le début de la saison, Radamel Falcao et Emmanuel Rivière ont confirmé qu’ils étaient bien les hommes providentiels de leur équipe en lui offrant le succès.

Ils ont ainsi répondu à l’ouverture du score de Lucas Mendes.
Les Monégasques s’emparent de la tête du championnat avec ce succès avant la trêve internationale et devancent désormais Marseille, qui glisse au deuxième rang au classement.
Le club de la Principauté n’a pas volé cette victoire au terme d’un match globalement bien maîtrisé, surtout en seconde période.

Avant que Rivière marque le but de la victoire quelques minutes après son entrée en jeu (78e), sur un service de Joao Moutinho pour sa première en L1, Layvin Kurzawa a touché le poteau (63e). Lucas Ocampos a, lui, buté sur Steve Mandanda (74e).
Avec la réalisation de Rivière, les Monégasques ont sanctionné l’OM de sa baisse de régime dans les trente dernières minutes.
Les Marseillais ont réalisé une première heure de haut vol avant de céder. Après des occasions manquées par André-Pierre Gignac (26e) et André Ayew (52e), ils ont logiquement ouvert le score par Mendes sur corner (44e). En réponse à l’égalisation de Falcao au retour des vestiaires (47e), Ayew a eu l’occasion de redonner l’avantage aux Olympiens.
Mais il a trouvé le poteau (52e).
Le Ghanéen ignorait encore que ce serait la dernière chance de son équipe de faire basculer ce match dans le camp de l’OM.
But de Mendes