OM Olympique de Marseille

Guingamp OM 1- 3

ACCUEIL Saison 2013/2014
Guingamp OM 1 - 3 (0 - 3)
Stade du Roudourou - Spectateurs : 18155
Arbitre : Saïd Ennjimi
Buts Gignac (2e) et Payet (4e et 15e)
Yatabaré 74'

OM Mandanda (cap) - Fanni, Nkoulou, Diawara, Mendy - Romao, Imbula - Payet puis Amalfitano 80', Valbuena, A. Ayew - Gignac puis J Ayew 70'

Guingamp : Samassa - Martins Pereira, Kerbrat, Sorbon, Lemaître - Mathis (cap), Sankharé puis Atik 69', Beauvue, Langil - Yatabaré, Giresse puis Diallo 46'
Guingamp a mis un quart d'heure pour se mettre dans le bain de la Ligue 1.Et l'OM ne l'a pas pardonné.

Gignac (2e) et Payet (4e et 15e) ont fait la différence dès l’entame de la rencontre.Les Marseillais ont parfaitement exploité les largesses défensives bretonnes, utilisant à bon escient les espaces laissés dans leur dos par les latéraux avant de profiter du mauvais placement et de la passivité des centraux pour marquer à trois reprises.

Dimitri Payet a crevé l'écran en inscrivant un doublé sur ses deux premières occasions sous le maillot de l'OM en match officiel, avant d'en manquer une énorme en seconde période.

Trop facile sur le coup, comme son coéquipier Nicolas Nkoulou, coupable sur le but de Mustapha Yatabaré, et pas franchement souverain par ailleurs. A l'inverse, Mathieu Valbuena a livré un match plein, imprimant le tempo de sa formation avec un déchet minimal.
A l'issue du succès de l'OM face à Guingamp dimanche soir (1-3), Elie Baup a livré son analyse de la rencontre. "Avant le match, on avait l’idée de faire courir le ballon, d’utiliser surtout la largeur, de renverser le jeu. On l’a bien fait au début. Sur la première mi-temps, on aurait même pu concrétiser un peu plus de nos occasions. 3-0 à la mi-temps, c’était déjà quelque chose de bien",

Avant d'ajouter : "On voulait aller chercher très haut les milieux défensifs chez eux. On voulait presser Mathis, se projeter très haut. C’est sûr, on l’a payé en deuxième mi-temps. C’est pas évident de jouer quatre-vingt-dix minutes avec un pressing aussi haut. Mais tant qu’il y a des buts, c’est bien. On a eu des occasions, des buts. Tout le monde s’y retrouve."