OM RC Paris 2 - 0

Résultats OM

22ème journée

Stade VELODROME

17 décembre 1986

2-0 (1-0)

MARSEILLE

R.C. PARIS

BONNEVAY (29'), PAPIN (77')

 

LAUREY (59'), GALTIER (81')

LE MAGUERESSE (11'), FRANCESCOLI (37')

Mr BOUILLET

25 593

 

 

 

 

MARSEILLE

BANIDE

BELL, GALTIER, BONNEVAY, DOMERGUE, BADE, PASSI (BRISSON 75'), LAUREY, ZANON, SLISKOVIC, PAPIN, CUBAYNES (DIALLO 72')

 

 

R.C. PARIS

ZVUNKA

OLMETA, LE MAGUERESSE, BOSSIS, PERARD, GERMAIN, LITTBARSKI, UMPIERREZ, FERNANDEZ (BEN MABROUK 36'), FRANCESCOLI, BRIDIER (OUDJANI 46'), THYS

La "papinade" ? Un terme que j'ai eu le bonheur d'inventer et qui connut sa petite heure de gloire avant de tomber dans l'oubli, comme bien des néologismes.
En match officiel, le premier "prototype" fut réalisé juste avant Noël en 1986 face au Racing de Paris (2-0), sous l'oeil de Franz Beckenbauer, sélectionneur allemand venu juger de l'état de forme de Karl-Heinz Förster.
Une longue transversale distillée depuis la gauche par Jean-Louis Zanon, une reprise foudroyante en pleine lucarne de "JPP" excentré sur la droite et hors de la surface de réparation. Le gardien parisien, Pascal Olmeta, médusé, n'eut plus qu'à applaudir dans ses gants ce geste inouï, invraisemblable, qui, en bonne logique, n'aurait pas dû être tenté.

C'est la définition que, personnellement, je donne de la "papinade" : une reprise de volée spectaculaire, parfaite, mais déclenchée hors de toute raison.
Alain Pécheral
Le début des Papinades