OM Olympique de Marseille

Bernard Bosquier, Meilleur Joueur Français des année 60

BOSQUIER BERNARD

On peut considérer que Bernard Bosquier fut le meilleur joueur Français des années 60, de 1964 à 1972.
Par son palmarès, par la domination de ses clubs respectifs (Saint-Etienne et l'OM), par ses prestations avec l'équipe de France, personne en France n'a pu lui contester cette supériorité.
42 sélections, cinq titres de champion de France (avec Saint-Etienne en 1967,1968,1969,1970 et avec Marseille en 1972) trois Coupes de France (avec les verts en 1968 et 1970 et avec l'O.M. en 1972), un grand nombre de matches en Coupe d'Europe : Bosquier a été, au poste d'arrière central, le meilleur joueur français de son époque et sans doute un des plus grands d'Europe.
Il débuta à Alès à l'age de 16 ans, puis joua à Sochaux en 1962.
Il fut engagé en 1966 par Saint-Etienne, où il eut successivement pour entraîneur Jean Snella et Albert Batteux, deux hommes qui lui permirent de tenir un grand rôle à son poste.
Grand (1.80m) il avait un jeu de tête qui faisait de lui l'égal des Allemands, Hollandais ou Anglais si brillants dans cet exercice.
Son transfert (en même temps que celui de Carnus) à l'Olympique de Marseille souleva, en 1971, des remous mémorables.
IL fut un grand joueur de l'OM et termina sa carrière de joueur à Martigues.
Sa carrière sur le terrain terminée, il fut Directeur Sportif de l'O.M. puis de Saint-Etienne et s'occupe maintenant des Stages Bosquier pour les jeunes.
Homme de caractère, ne souffrant pas des compromis, droit dans sa tête et dans ses actes, il est passé à coté d'une grande carrière d'entraineur ou de Directeur Sportif.
Aujourd'hui Directeur des Stages Bosquier, Bernard s'est confié à om4ever:
"Le football a changé et sans jouer les anciens combattants, il faut dire qu'il est difficile de comparer notre époque à celle de maintenant.
Aujourd'hui, les paroles s'envolent et les anciens sont un peu oubliés.
Mais je ne regrette rien, je préfère payer ma place au Vélodrome pour ne pas aller la quémander toutes les semaine."
"Ce qui est important pour moi, c'est la parole donnée et que je puisse me regarder dans la glace tous les matins sans devoir quoi que ce soit à personne.
Directeur Sportif à Saint-Etienne, c'est moi qui ai découvert Gregory Coupet à 14 ans et qui ai déniché des joueurs comme Lubo Moravcik, Cyprien, et autres Titi Camara.
Comme Moravcik tardait à s'imposer, on m'a fait comprendre qu'il vallait mieux que je parte.
On connait la suite et la réussite que connu Lubo, je ne pense pas que je m'étais trompé.
Aujourd'hui, je dirige les Stages Bosquier destinés aux jeunes joueurs, ce qui me donne plus de satisfaction que le monde des professionnels".
Merci, Bernard, de ta franchise et Encore Bravo pour ta Grande Carrière, tu restes dans le coeur des supporters olympiens.

Vous pouvez visiter le Site des Stages Bernard Bosquier:
http://www.bosquier.com/