OM Olympique de Marseille

Avril 1991 L'OM s'impose face au Spartak de Moscou

10 Avril 1991 Stade Lenine
l'OM bat Spartak Moscou 3 à 1 (2 - 0)

Arbitre Mr Mikkelsen (Danemark) 103000 Spectateurs
BUT Pelé (20e), Papin (26e), Vercruysse (88e), Chalimov (61e)
OM Olmetta - Amoros, Boli, Casoni, Di Meco - Germain, Fournier, Tigana (Vercruysse 78e) - Waddle, Papin (cap.) Pelé Entraineur Goethals
Spartak Moscou - Cherchesov - Pozdniakov, Bazulev, Popov, Kulkov - Ivanaov (Perepadenko (52e) Chalimov, Mostovoi - Radtchenko, Chmarov - Entraineur Romantchev

24 Avril 1991,
Au retour, l'OM s'impose par 2 à 1 grâce à Basile Boli et Pelé bien servi par Papin.
Le Vélodrome chante "on est en Finale"
Boli délivre le Vélodrome avant que l'inévitable Abedi Pelé marque le deuxième but.

17 ans après, OM Spartak Moscou en UEFA
L"OM confirme devant les 100 000 spectateurs du stade Lénine qu'elle est bien l'équipe à la fois la plus féroce et la plus gourmande d'Europe. Le résultat et la manière. En deux temps et trois mouvements, elle va assommer le Spartak de Moscou sur son propre terrain. C'est l'artiste Waddle qui, ce soir, conduit le bal. Il fixe la défensive soviétique et donne sur le côté gauche à Pelé qui croise son tir et bat Cherchesov. Cinq minutes plus tard, le même Waddle donne en profondeur, dans l'axe à Jean-Pierre Papin. Feinte habile en plein course sur Bazulev et tir réussi : 2-0 pour l'OM.
Marseille mène le match à sa guise avec Casoni à la place de Mozer suspendu, avec Tigana et un excellent Fournier qui brident les attaquants soviétiques. A l'heure de jeu pourtant, les Moscovites réduisent l'écart (Chalimov).
Goethals sûr de son affaire fait rentrer Vercruysse qui marquera, de la tête et sur centre de Papin, le trosième et dernier but de l'OM.
Même si l'on peut regretter la mise à l'écart quasi définitive de Cantona et Stojkovic, on s'aperçoit que l'entraîneur belgo-marseillais applique un sytème qui convient à son effectif. L'équipe est ramassée dans ses déplacements verticaux, du fait d'une défense en ligne qui va très haut.
On défend et on frappe très vite et très fort grâce au talent et aux percussions de Waddle, Papin et Pelé.
Résumé des buts

27eme Waddle offre une passe millimétré et décisive pour Pelé.
Ce dernier s'avance défie le gardien et le trompe d'un tir croisé du gauche au ras de terre.

31eme Erreur du libero Baluzev, Papin trompe le gardien russe d'un tir en force dont il ale secret.
61eme Les Moscovites reviennent dans le match, grâce à un
centre venant de la droite de MostovoiI.
Toute la défense olympienne est lobée. Chalimov de la tête trompe Olmeta.

88 eme Cette fois Papin se transforme en passeur et sert Vercruysse, rentré quelques minutes plus tôt, qui de la tête marque le troisième but.
Gros match de l'OM qui prend une option pour la Finale