OM Olympique de Marseille

1969/1970 L'OM battu par Saint-Etienne à l'issue d'un match houleux

27 Août 1969 Stade Vélodrome, Saint-Etienne bat l'OM 3 à 2 (2 - 1)
Arbitre Mr Machin 44813 Spectateurs

BUTS LOUBET (37' et 48') KEITA (40' et 50'), LARQUE (43')

OM ESCALE, LOPEZ, HODOUL, ZWUNKA, DJORKAEFF, NOVI, MERSCHEL, MAGNUSSON, JOSEPH, BONNEL, LOUBET Entraineur ZATELLI
SAINT-ETIENNE CARNUS, CAMERINI, MITORAJ, BOSQUIER, POLNY, JACQUET, BROISSARD, KEITA, REVELLI, LARQUE, BERETA Entraineur BATTEUX


Match arrêté à la 75' minutes. Le terrain est envahit suite à un but refusé pour l'OM. Le score est validé.
Ce premier match au sommet de la saison -les vainqueurs de la Coupe face aux Champions de France- valut au public record (près de 45.000 spectateurs) du Stade-Vélodrome, de vivre cinq quarts d'heure de grand spectacle. Saint-Etienne jouant en grande équipe et Marseille faisant la preuve de son allant et de son réalisme.

Il y avait cependant fallu attendre la fin de la première mi-temps pour voir Loubet ouvrir la marque en faveur de l'O.M. dans une ambiance véritablement délirante. Mais la riposte des Stéphanois avait été instantanée ; une reprise de Keita d'abord, une accélération du prodigieux Malien servant ensuite Larqué dans des conditions idéales, permirent aux visiteurs d'atteindre la pause sur le score de 2-1.
A nouveau, Charly Loubet allait rétablir l'équilibre dès la reprise et là encore, la réplique ne tarda point puisque d'un tir fracassant en pleine foulée et en conclusion d'un excellent travail préparatoire de Beretta, l'extraordinaire Keita, grand bonhomme de la soirée, trompa Escale pour la troisième fois.
Ravie, la foule applaudissait à tout rompre, car le match tenait toutes ses belles promesses et son équipe, généreuse à souhait ne désarmait pas.
Hélas, les conditions de sécurité étaient si mal remplies que ce que l'on pouvait craindre dès le début se produisit à la première étincelle
Ce fut le but refusé à Djorkaeff qui mit le feu aux poudres et la rencontre s'acheva prématurément, au milieu d'une confusion telle que longtemps après, des milliers de spectateurs ne savaient toujours pas si le jeu allait reprendre ou non.

Triste épilogue d'une rencontre qui avait merveilleusement commencé.
DJORKAEFF était il Hors-Jeu?
Ci-contre le dessin paru dans le numéro 1 de BUT
La présence de Bosquier et de Carnus derrière Bonnel semble accréditer que le but était valable.

Ce match correspondait à la sortie du nouveau magazine de Marcel Leclerc, BUT qui posait la question sur la validité du but refusé de Djorkaeff qui allait provoquer la fin de la rencontre à la 75 eme minute

BUT allait concurencer France Football qui n'eut plus le monopole Hebdomadaire du Football Français.

Football Magazine et Le Miroir du Football était quant à eux les Mensuels.