OM Olympique de Marseille

Saison 2012/2013, Bordeaux de nouveau

ACCUEIL SOMMAIRE
Vainqueur de la Coupe de France, Bordeaux a fêter ses joueurs qui auront fait toute la campagne de cette compétition… à l’extérieur.

Ce n’était jamais arrivé qu’une équipe remporte le trophée de cette manière.

Bordeaux l’a fait, au bout de son marathon 2012-2013 qui l’aura vu jouer 57 rencontres, toutes compétitions confondues.
Résumé de la Coupe de France 2012/2013
Lyon, le tenant du titre, a été éliminé (3-3 a.p.; 4 t.a.b à 2) par Epinal (National/3e division) en 32e de finale de Coupe de France.
C'est une grosse désillusion pour Lyon, club aux 7 titres de champion de France, actuel 2e de la L1.
Et c'est la grosse surprise des 32e de finale de la Coupe de France.
L'OL, sous les yeux du président Aulas en tribune, était mené 2 à 0 par Epinal dans le premier quart d'heure après un doublé de Boubaya. L'OL a finalement atteint la pause sur le score de 2-2 grâce à Gomis et Fofana avant de prendre l'avantage sur un penalty (pour une main spinalienne dans la surface) par Lisandro en seconde période. Mais Epinal est revenu à 3-3 grâce à Focki. La prolongation n'a rien donné. Lors de la séance de tirs au buts, les Lyonnais Fofana et Koné ont manqué leurs tirs et ont condamné l'OL.
Plabennec et Rouen ont éliminé respectivement Reims et Ajaccio, deux clubs de Ligue 1, en 32es de finale de la Coupe de France. La lanterne rouge du championnat, Nancy, a profité de ce match de reprise pour s'offrir sa deuxième victoire de la saison seulement face à Dreux.

Les amateurs bretons, qui s'étaient déjà distingués en 2010 en se hissant en huitièmes de finale, se sont imposés par le plus petit des écarts grâce à un but inscrit à la demi-heure de jeu par Steven Coat (1-0).
ll y a deux ans, ce club qui évolue en championnat de France amateur (CFA) - l'équivalent de la quatrième division nationale - s'était offert deux clubs de l'élite, Nice et Nancy, avant d'échouer à Auxerre.
"Les Diables rouges" de Rouen ont aussi accroché à leur tableau de chasse un club de Ligue 1 à l'issue d'une séance de tirs au but remportée 3-2.

Ajaccio, 16e de Ligue 1, croyait pourtant avoir fait le plus dur en arrachant in extremis la prolongation en toute fin de deuxième période (1-1).
Mais le gardien rouennais Théo Defourny qui a "essayé d'être décontracté et eu beaucoup de réussite", a repoussé trois tentatives corses.
L'OM lui n'a pas montré grand chose pour battre Guingamp (2-1), après prolongation au stade Vélodrome.
Un premier but d'André-Pierre Gignac, à la 23e minute, semblait suffisant à l'OM pour se qualifier pour les 16e de finale d'une épreuve que les Olympiens ont remportée à dix reprises (record national) mais dont la dernière victoire remonte à 1989.

Mais l'égalisation bretonne a oblgé Gignac à redoubler la mise en deuxième mi-temps.
Heureusement
En 16eme de finale, Epinal ert Raon l'Etape allaient faire parler d'eux.
En déplacement dans la région parisienne pour affronter Meaux, Saint-Etienne a dû patienter jusqu'à la séance des tirs au but (0-0, 5-3 t.a.b.) pour arracher sa qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France face au club de Division d'Honneur, pourtant réduit à dix dès la 38e minute de jeu !

Contrairement aux Verts, les Girondins de Bordeaux n'ont pas eu besoin des tirs au but pour éliminer Moulins (CFA, 2-1), mais les protégés de Francis Gillot ont tout de même été menés à la marque avant que Trémoulinas (52e) et Bellion (61e) n'offrent la qualification au club aquitain.
Dans les autres rencontres, Brest, mené au score à la 68e, a tout de même fini par dominer le CA Bastia (National, 3-1), Lens (L2) n'a pas fait de détails sur la pelouse du Stade Bordelais (CFA, 3-0) alors qu'Istres (L2) a été sorti par Raon-L'Etape (1-0), pourtant pensionnaire de... CFA !
Déjà tombeur de l'Olympique Lyonnais au tour précédent, Epinal a poursuivi sa belle aventure en Coupe de France en décrochant mardi sa qualification pour les huitièmes de finale de la compétition face à Nantes (L2), après la séance des tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b.).
Lille lui n'est pas tombé dans le piège de Plabennec (3 - 1)
Quand à l'OM, il bat Rouen 2 - 1 sur un but très litigieux de sa nouvelle recrue Sogou.

En route pour les 8eme et un clasico au Parc!!!

PSG - OM, le 27 Février, trois jours après la confrontation en Championnat.
Huitième de Finale

Troyes, Evian et Saint-Etienne ont été les trois premières formations à s'être qualifiées pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Lorient, Bordeaux, Lens, Nancy et Paris les ont rejoints.

Implacable PSG, l'OM a été balayé en 8e de finale de la Coupe de France (2-0).

Après avoir sorti les Olympiens de la Coupe de la Ligue en octobre, après avoir sans doute mis fin à leur rêve de titre en L1, le PSG a éteint le dernier espoir olympien de soulever un trophée cette saison.
David Beckham a livré une prestation parfaite pour sa première titularisation.
Quarts de finale
Le PSG ne réalisera pas le doublé coupe-championnat.
Le club de la capitale a été éliminé à l'issue de la séance des tirs au but par Evian-Thonon-Gaillard (1-1, 4 t.a.b à 1). Ibrahimovic et Thiago Silva ont raté leur tentative.
Et c'est Barbosa qui a envoyé les siens dans le dernier carré.

Bordeaux lui s'est imposé à Lens 3 buts à 2.
Longtemps mené suite au but contre son camp de Carrasso en première mi-temps (13e), les Girondins ont fait la différence au retour des vestiaires grâce à Sertic (59e) et Diabaté (81e, 86e).
Bergdich a réduit la marque dans le temps additionnel côté nordiste (90e+1).
Troyes s'offre une bouffée d'air frais en bousculant Nancy 3 à 0.
Les Lorrains n'ont pas été à la hauteur de l'événement face à des Champenois d'un réalisme implacable en seconde période.

Malgré plusieurs occasions nettes, Saint-Etienne s'est avéré bien trop fébrile face à la cage adverse et a craqué en fin de chaque période. Vaillant et excellent en contre, Lorient a donné une leçon de réalisme et se qualifie ainsi pour les demi-tfinales
Parfaitement servi par Barthelme sur un centre tendu, Aliadière reprend d'une volée de l'intérieur du droit depuis le point de penalty dans les arrêts de jeu (2 - 1).
Demi-finale
Une nouvelle fois obligés d’aller chercher la qualification à l’extérieur, les Girondins ont à nouveau montré deux visages lors de cette demi-finale. Fébriles en première période et logiquement menés à la marque sur un but de Bahebeck (1-0), les hommes de Francis Gillot ont égalisé juste avant la pause grâce à C.Diabaté (1-1) avant de se montrer plus dominateurs au retour des vestiaires.
Les Troyens, malgré le soutien de leur public du Stade de l’Aube, ont encaissé un deuxième but gag avec un csc de Bréchet juste après l’heure de jeu (1-2). Un coup du sort dont l’ESTAC ne se relèvera pas, même si Marcos a eu une énorme occasion à la 73eme minute.
L’Evian TGFC disputera la première finale de son histoire au Stade de France.
Un exploit pour les Haut-Savoyards qui ont déroulé face à Lorient.
Ce sont pourtant les joueurs de Christian Gourcuff qui s’étaient montrés dangereux dès le coup d’envoi mais ils ont ensuite complètement manqué leur première mi-temps à l’image de leur jeune gardien Benjamin Lecomte, craquant totalement sous la pression.
Les hommes de Pascal Dupraz se sont rapidement échappés dans cette partie à sens unique qui n’a jamais vu les Merlus réussir à imprimer un rythme, ni même à se sortir du tempo imposé par l'Evian TGFC.
4 à 0, la note est salée.
Après avoir sorti le PSG, l’Evian TGFC et ses fidèles supporters chercheront à décrocher leur premier trophée, le 31 mai prochain à Saint-Denis face à Bordeaux.
Finale Bordeaux - Evian TG 3 - 2
Vendredi, jour inédit pour une finale de Coupe, les Girondins ont battu l’Evian-TG (3-2) quelques heures après avoir vu les jeunes du centre de formation remporter la Gambardella aux dépens de Sedan (1-0).
En grande forme en cette fin de saison, Cheikh Diabaté aura été l’un des grands artisans de ce succès. A la 39e, il a ouvert les hostilités sur une belle ouverture de Mariano en dribblant Laquait.
A la 89e, alors que les hommes de Dupraz étaient revenus deux fois au score, l’attaquant international malien a offert le trophée aux siens après un triangle initié par Sané et relayé par Maurice-Belay.
Lors des neuf derniers matches, Diabaté aura inscrit dix buts, toutes compétitions confondues.
Et encore, il a vu Laquait arrêter son penalty de la 47e…
Fiche du match Bordeaux - Evian TG 3 - 2
Buts. Bordeaux : Diabaté (39', 89'), Saivet (53') ; Evian/Thonon : Sagbo (51'), Dja Djedje (70')

BORDEAUX : Carrasso - Mariano, Henrique, Sané, Trémoulinas - Obraniak, Sertic, Plasil (cap, Poko, 67'), Maurice-Belay - Saivet, Diabaté. Entraîneur : Francis Gillot

EVIAN-THONON : Laquait - Dja Djedje, Cambon, Betao, Wass - Rabiu (Ti Bie, 82'), Sorlin (cap), Ninkovic (Barbosa, 59') - Bérigaud, Sagbo (Angoula, 90'), Khlifa. Entraîneur : Pascal Dupraz.