OM Olympique de Marseille

Championnat de France 2007/2008

ACCUEIL SOMMAIRE

Lyon a dominé outrageusement la Ligue 1 depuis six ans.

Mais cette saison, dans la conquête de leur septième titre, les Lyonnais n'ont pas affiché la même sérénité que les années précédéntes.

Heureusement, Karim Benzema va être la révélation de la saison et se montrer décisif dans de nombreux matches.
L'OL entame son début de saison par une série noire.
Le 2 août, Coupet, victime à l'entraînement d'une rupture du ligament au genou gauche, est out pour quatre mois.
Dix jours plus tard, contre Toulouse, Cris se blesse lui aussi gravement au genou droit et en prend pour six mois !
Mais en terre toulousaine, les Lyonnais perdent plus qu'un match : Govou est touché à la cuisse, Källström est expulsé et Lyon encaisse un but dans le temps additionnel.
Une journée cauchemardesque qui annonce une saison plus difficile que les précédentes.
D'ailleurs, une semaine plus tard, l'OL subit une deuxième défaite d'affilée à Lorient (2-1).
Après leur déroute subie à Gerland face aux Rangers en Ligue des champions (0-3), les Lyonnais réussissent leur premier gros match de Championnat en terre girondine.
Pendant une heure, c'est Lyon le patron.
Par leur qualité technique, leur impact et leur puissance, les hommes de Perrin ne laissent aucune chance aux Bordelais.

Le temps d'un match, Juninho redevient décisif.

Ses mini-corners amènent le premier et troisième but.
Benzema lui ne faiblit pas et signe sa dixième réalisation.
Aruna, Hilton, Runje, Kalou, Monterrubio, Sablé...
A l'aube du lancement de la saison 2007-08, l'effectif du RC Lens, avec Guy Roux à sa tête, a fière allure.
Dix mois plus tard, le RCL est pourtant relégué en deuxième division, un étage qu'il n'avait plus fréquenté depuis 1991...
La faute à une saison pourrie, marquée par le départ précoce de Guy Roux, l'arrivée de Jean-Pierre Papin, bientôt rejoint par Daniel Leclercq.
Au rayon joueurs, Kalou a lui aussi quitté le navire en cours de saison, tout comme Akalé ou Pieroni. Rémy, Maoulida ou Belhadj sont arrivés.
Mais rien n'y a fait. A bout de nerfs, les supporters artésiens, pourtant réputés pour leur fair-play, pètent les plombs à l'annonce du verdict final.
Lens va devoir se refaire une santé dans l'antichambre de l'élite.
Plus qu'une ville, c'est toute une région de football qui pleure.
«On n'a pas été à la hauteur cette saison parce qu'on manquait de talent».
Tout simplement.
Le constat est signé Jérôme Rothen, ce samedi, quelques minutes après la victoire ramenée de Sochaux.
L'avertissement de la saison dernière, au terme de laquelle le club de la capitale avait déjà péniblement assuré son maintien n'a finalement servi à rien.
A force de tenter des paris et d'accumuler les joueurs moyens, sans aucune expérience du plus haut niveau, il en est forcément devenu une équipe moyenne.
Et c'C'est lors de la dernière journée que le PSG se sauve!!!
Bordeaux réalise une belle saison avec Laurent Blanc à sa tête mais ses deux échecs face à Lyon (1-3 et 2-4) lui coute le titre que les Lyonnais arrachent lors de la dernière journée en s'imposant à Auxerre 3 buts à 1.

Les Bordelais s'imposent notamment au Vélodrome par 2 buts à 1 avec deux buts dans les dix dernières minutes.
Les Olympiens qui sont devancés avant la dernière journée par un remarquable Nancy profitent de la défaillance des Lorrains face à Rennes et s'imposent dans un match de folie face à Strasbourg par 4 buts à 3.

Avec leur 3eme place, ils obtiennent le droit de disputer le premier tour de la Ligue des Champions.

Grâce à une dernière victoire face à Monaco, Saint-Etienne termine le Championnat à la 5ème place et, 27 ans après, retrouvent l'Europe.
Lyon réussira le doublé en battant par 1 but à 0 un PSG bien malheureus qui réalisera le meilleur match de sa saison lors de cette finale au Stade de France.

Pour Strasbourg, Metz et Lens, la Ligue 2 tandis que Le Havre, Nantes et Grenoble rejoignent l'élite.